Public Opinion and Interventions Abroad

By Jean-Christophe Boucher and Kim Richard Nossal

Does public opinion influence Canadian decisions on interventions abroad? Do policy-makers pay attention to what ordinary Canadians think when they decide whether to commit the Canadian Armed Forces to overseas missions?

Two recent interventions—Canada’s long mission in Afghanistan and the current operation against the forces of Islamic State in Iraq and the Levant (ISIL, also known as ISIS, Islamic State in Iraq and al-Shām)—provide an excellent opportunity to test the impact of the Canadian public on issues of war and peace.

In the case of Afghanistan, as we show in our chapter in Canada Among Nations 2015, public opinion was generally strongly opposed to the Canadian mission, but policy-makers in Ottawa largely ignored the opposition being expressed by the public: they refused to bring the troops home, and indeed maintained the mission until 2014, when much of the North Atlantic Treaty Organization forces were leaving. Indeed, the governing Conservatives and the opposition Liberals conspired with one another to take the Afghanistan mission off the domestic political agenda.

Continue reading

Advertisements

L’opinion publique et les interventions à l’étranger

par Jean-Christophe Boucher et Kim Richard Nossal

L’opinion publique influence-t-elle les décisions canadiennes relatives aux interventions à l’étranger? Les décideurs politiques prêtent-ils attention à ce que pensent les Canadiens ordinaires en décidant s’ils devraient engager les Forces armées canadiennes dans des missions à l’étranger?

Deux interventions récentes, la longue mission canadienne en Afghanistan et l’opération actuelle contre les forces de l’État islamique en Irak et au Levant (l’EIIL, connu aussi sous le nom de l’État Islamique d’Irak et d’al-Sham, EIIS) fournissent une excellente occasion de vérifier l’impact du public canadien sur les questions de guerre et de paix.

Dans le cas de l’Afghanistan, comme nous le montrons dans notre chapitre dans Canada Among Nations 2015, l’opinion publique était généralement fortement opposée à la mission canadienne, mais les décideurs d’Ottawa ont largement ignoré l’opposition exprimée par le public : ils ont refusé de rapatrier les troupes et ont même maintenu la mission jusqu’en 2014, alors qu’une bonne partie des forces de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord partaient. En effet, les conservateurs au pouvoir ont conspiré avec les libéraux de l’opposition pour enlever la mission en Afghanistan du programme politique intérieur.

Continue reading